Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Situation géographique

    Augnat se situe à mi-pente entre la Couze d'Ardes et le "Caure" qui s'étire d'Ouest en Est, dominant largement tout le bassin du Lembron dont il constitue la limite sud. Le village d'Augnat, en cul de sac, n'est pas situé sur un lieu de passage. Il se tient en retrait, dominant fièrement le paysage.
     Avant d'atteindre Augnat, on remarquera les taches colorées des argiles ocreuses qui parsèment la campagne. De nombreux gisements d'Alumine ont été exploités dans ce secteur jusqu'au siècle dernier. Une industrie locale utilisait le kaolin pour la fabrication de papier dans une usine, maintenant désaffectée, qui se trouve à Barège, à la sortie des gorges de la Couze d'Ardes, en contrebas d'Augnat. Ce kaolin était également utilisé pour la fabrication des porcelaines de Limoges.


 

  • Zones humides des Chaux

 

     Dans le sud de la Limagne, les basaltes du Cézalier se sont répandus en larges épanchements fluides à la fin de l'ère tertiaire.
     Au cours des millénaires qui ont suivi, l'érosion a morcelé les coulées et a rongé le substrat sédimentaire là où celles-ci ne le protégeaient pas ; il s'est formé ainsi un chapelet de plateaux qui dominent nettement les depressions du Lembron. L'horizontalité rigoureuse de ces tables frappe l'oeil. Dans le parler local, on les nomme "les Chaux" : Chaux Longue, Chaux Bartovère, Chaux Redonde...
     Dans les dépressions du basalte, des zones humides plus ou moins temporaires ont pu s'établir. Elles présentent un grand intérêt biologique. Il y subsiste des plantes peu répandues, adaptées à ces milieux très particuliers ; certaines d'entre elles sont les ultimes reliques des grands marais de Limagne asséchés au cours des siècles derniers. Une espèce très rare -et protégée- de papillon s'y trouve également. Enfin, pour les plus permanentes, elles constituent un relais apprécié des oiseaux migrateurs.
     Mais beaucoup de ces marais ou étangs, d'étendues très limitées, ont été drainés au nom d'un intérêt pastoral dérisoire. Ils ne sont plus qu'un lieu-dit sur la carte : Les Rases, Le Lac... Ainsi risque de disparaître l'un des aspects les plus curieux de ces milieux étranges que sont les Chaux du Lembron.


  • Rives de la Couze


     Parmi nombreuses sources et points d'eaux naturels, une des trois sources d'eau minérale gazeuse de Barèges est exploitée depuis 1994 par l'usine d'Arvie (appartenant au groupe alimentaire Danone, division Eaux).  Elle est puisée à 110 m de profondeur.


L'eau d'Arvie a été reconnue eau minérale naturelle en 1856 par l'Académie de médecine.
Elle est déclarée utilité publique en 1881.
La source reçoit sa première autorisation d'exploitation et n'est commercialisée qu'au niveau local.
Au début des années 1990, pour satisfaire à la demande des consommateurs en eaux minérales gazeuses, Danone a recherché de nouvelles possibilités de développement : c'est ainsi qu'en 1994 la source d'Arvie renaîtra et Danone construira une usine d'embouteillage ultra-moderne.
En 1995, l'autorisation d'exploitation est renouvelée par le ministère de la Santé.


 

  • Bois


Informations à venir...

 






Spécificité géologique : l'arkose



Lieu-dit "les terres rouges"



>> Intérêt écologique du site environnemental couvrant la commune d'Augnat

 

 

 

 

 

 

 

 

 


sources :
- Wikipedia
- "Pays Coupé Lembron & Couzes", ballades à pied en auvergne ; publ. Chamina


 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by